commémoration « WebTV – Université de Bejaia

Articles relatifs à ‘commémoration’

7:10
Clôture de la journée d’étude, intitulée: «Figures historiques de la Révolution algérienne : Le colonel BOUAOUINA Amira »

Clôture de la journée d’étude, intitulée: «Figures historiques de la Révolution algérienne : Le colonel BOUAOUINA Amira »

Thème:« Figures historiques de la Révolution algérienne : Le colonel BOUAOUINA Amira »
Laboratoire patrimoine, communication et mutations sociales; Faculté des sciences humaines et sociales;
BOUAOUINA Amira est un ancien baroudeur de l’A.L.N. Il rejoint le maquis en 1956 et intègre le groupe de Aissa « Blindi » avant de s’engager dans la section de Salem Titouh en 1957. Membre du bataillon de choc de la wilaya III, il devient le chef de cette unité d’élite en 1960 après la mort de Mohammed Zernouh. En août 1958, le colonel Amirouche le décore par la médaille du mérite et de la valeur militaire. Comme chef de la 1er compagnie du bataillon de choc, il participe à une mission dans les Aurès en 1959. Chef de la zone II, il supervise la période de transition après le cessez-le-feu, notamment dans la ville de Béjaia. Après l’indépendance, il continue sa carrière au sein de l’ANP jusqu’à sa mise en retraite en 1992. Université A. Mira – Bejaia, Date: lundi 31 octobre 2022

57:47
Débat avec l’une des figures historiques de la Révolution algérienne : Le colonel BOUAOUINA Amira

Débat avec l’une des figures historiques de la Révolution algérienne : Le colonel BOUAOUINA Amira

Thème:« Figures historiques de la Révolution algérienne : Le colonel BOUAOUINA Amira »
Laboratoire patrimoine, communication et mutations sociales; Faculté des sciences humaines et sociales;
BOUAOUINA Amira est un ancien baroudeur de l’A.L.N. Il rejoint le maquis en 1956 et intègre le groupe de Aissa « Blindi » avant de s’engager dans la section de Salem Titouh en 1957. Membre du bataillon de choc de la wilaya III, il devient le chef de cette unité d’élite en 1960 après la mort de Mohammed Zernouh. En août 1958, le colonel Amirouche le décore par la médaille du mérite et de la valeur militaire. Comme chef de la 1er compagnie du bataillon de choc, il participe à une mission dans les Aurès en 1959. Chef de la zone II, il supervise la période de transition après le cessez-le-feu, notamment dans la ville de Béjaia. Après l’indépendance, il continue sa carrière au sein de l’ANP jusqu’à sa mise en retraite en 1992. Université A. Mira – Bejaia, Date: lundi 31 octobre 2022

10:58
Conférence animée par: HADI Redouane, Directeur du musée el-Moudjahid, Bejaia

Conférence animée par: HADI Redouane, Directeur du musée el-Moudjahid, Bejaia

Thème:« Témoignage sur: BOUAOUINA Amira, officier de l’ALN »
Laboratoire patrimoine, communication et mutations sociales; Faculté des sciences humaines et sociales;
BOUAOUINA Amira est un ancien baroudeur de l’A.L.N. Il rejoint le maquis en 1956 et intègre le groupe de Aissa « Blindi » avant de s’engager dans la section de Salem Titouh en 1957. Membre du bataillon de choc de la wilaya III, il devient le chef de cette unité d’élite en 1960 après la mort de Mohammed Zernouh. En août 1958, le colonel Amirouche le décore par la médaille du mérite et de la valeur militaire. Comme chef de la 1er compagnie du bataillon de choc, il participe à une mission dans les Aurès en 1959. Chef de la zone II, il supervise la période de transition après le cessez-le-feu, notamment dans la ville de Béjaia. Après l’indépendance, il continue sa carrière au sein de l’ANP jusqu’à sa mise en retraite en 1992. Université A. Mira – Bejaia, Date: lundi 31 octobre 2022

15:27
Conférence animée par: KACIMI Zinedine, Maître assistant, Université de Bouira et animateur à la radio

Conférence animée par: KACIMI Zinedine, Maître assistant, Université de Bouira et animateur à la radio

Thème:« La lettre secrète adressée au colonel Mohand OULHADJ? rédigée par: BOUAOUINA Amira, officier de l’ALN »
Laboratoire patrimoine, communication et mutations sociales; Faculté des sciences humaines et sociales;
BOUAOUINA Amira est un ancien baroudeur de l’A.L.N. Il rejoint le maquis en 1956 et intègre le groupe de Aissa « Blindi » avant de s’engager dans la section de Salem Titouh en 1957. Membre du bataillon de choc de la wilaya III, il devient le chef de cette unité d’élite en 1960 après la mort de Mohammed Zernouh. En août 1958, le colonel Amirouche le décore par la médaille du mérite et de la valeur militaire. Comme chef de la 1er compagnie du bataillon de choc, il participe à une mission dans les Aurès en 1959. Chef de la zone II, il supervise la période de transition après le cessez-le-feu, notamment dans la ville de Béjaia. Après l’indépendance, il continue sa carrière au sein de l’ANP jusqu’à sa mise en retraite en 1992. Université A. Mira – Bejaia, Date: lundi 31 octobre 2022

2:42
Introduction du colonel BOUINA Aâmira par le Pr ATMANI Settar.

Introduction du colonel BOUINA Aâmira par le Pr ATMANI Settar.

Thème:« Figures historiques de la Révolution algérienne : Le colonel BOUAOUINA Amira »
Laboratoire patrimoine, communication et mutations sociales; Faculté des sciences humaines et sociales;
BOUAOUINA Amira est un ancien baroudeur de l’A.L.N. Il rejoint le maquis en 1956 et intègre le groupe de Aissa « Blindi » avant de s’engager dans la section de Salem Titouh en 1957. Membre du bataillon de choc de la wilaya III, il devient le chef de cette unité d’élite en 1960 après la mort de Mohammed Zernouh. En août 1958, le colonel Amirouche le décore par la médaille du mérite et de la valeur militaire. Comme chef de la 1er compagnie du bataillon de choc, il participe à une mission dans les Aurès en 1959. Chef de la zone II, il supervise la période de transition après le cessez-le-feu, notamment dans la ville de Béjaia. Après l’indépendance, il continue sa carrière au sein de l’ANP jusqu’à sa mise en retraite en 1992. Université A. Mira – Bejaia, Date: lundi 31 octobre 2022