Pr OUKACI Kamel « WebTV – Université de Bejaia

Articles relatifs à ‘Pr OUKACI Kamel’

1:00:01
Débat autour, du projet international « DIGITAQ »

Débat autour, du projet international « DIGITAQ »

Titre: projet « DIGITAQ ». La digitalisation des processus.
Le Vice Rectorat des Relations Extérieures, organise des formations à l’échelle locale, dans le cadre du projet international DIGITAQ . Digitalisation de l’Assurance Qualité: Vers une gouvernance numérique des universités algériennes. 1ère partie: « La digitalisation des processus ». Création de capacités digitales pour le pilotage de l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur algérien. Campus Aboudaou, le: dimanche 19 mai 2024

5:39
Ouverture officielle, du Séminaire International, sur Les entreprises familiales: mode de gouvernance et stratégies de développement.

Ouverture officielle, du Séminaire International, sur Les entreprises familiales: mode de gouvernance et stratégies de développement.

Titre: Les entreprises familiales
La Faculté des Sciences Economiques, Commerciales et des Sciences de Gestions en collaboration avec La Faculté des Sciences Humaines et Sociales, Le Laboratoire de Recherche en Management et Techniques Quantitatives (RMTQ),Le Laboratoire des Études Sociologiques : Travail, Éducation, Réseaux et Espace (ESTERE), La Faculté des Sciences Economiques, Commerciales et des Sciences de Gestions en collaboration avec La Faculté des Sciences Humaines et Sociales, organisent un Séminaire International sur Les entreprises familiales: mode de gouvernance et stratégies de développement. Université Abderrahmane Mira-Bejaia, campus Aboudaou, auditorium 500 places, Date: Les 16 et 17 Octobre 2023

3:20
Introduction de M. SEKAK Rachid, Expert financier international

Introduction de M. SEKAK Rachid, Expert financier international

Thème: Introduction de l’économiste, M. SEKAK Rachid,
La faculté des sciences économiques, commerciales et des sciences de gestion organise une conférence intitulée Secteur bancaire en Algérie : état des lieux et esquisse de réforme. La conférence sera animée par Rachid SEKAK, expert en finance, ancien directeur de la dette extérieure à la Banque d’Algérie et ex-directeur général d’HSBC Algérie. Auditorium du campus d’Aboudaou. Université de A. MIRA, Bejaia, Date: le Mercredi 1er Mars 2023

43:03
Débat autour, de la Conférence animée par : commandant Azzedine (Rabah ZERARI)

Débat autour, de la Conférence animée par : commandant Azzedine (Rabah ZERARI)

Thème: « Du Commando Ali Khodja à la zone autonome d’Alger : un engagement pour la patrie ».
Dans le cadre de la commémoration du soixante deuxième anniversaire des évènements du 11 décembre 1960, le laboratoire patrimoine, communication et mutations sociales organise une journée d’études intitulée « Du Commando Ali Khodja à la zone autonome d’Alger : un engagement pour la patrie ». Cette rencontre scientifique sera organisée en collaboration avec la faculté des sciences humaines et sociales, le département d’histoire et archéologie et le club scientifique d’histoire. En plus de l’hommage qui sera rendu par l’Université de Béjaia au commandant Azzedine comme signe de reconnaissance à son apport à la Guerre de libération nationale, cette journée commémorative sera l’occasion pour connaître quelques séquences de la vie de cet ancien officier de l’ALN entre 1955 et 1962. Né en 1934 à Béjaia, Zerari Rabah dit commandant Azzedine rejoint le maquis de l’Algérois (zone IV) en 1955. Arrêté en juillet 1956, après une blessure grave, il s’évade de la prison de Tablat en octobre de la même année. Désigné chef du « commando Ali Khodja », il affronte notamment les commandos noirs du général Bollardière et le 3e RPC du général Bigeard. Arrêté une deuxième fois, le 17 novembre 1958, il donne l’impression d’accepter « la paix des braves ». Il revient au maquis quelques mois après et part en Tunisie rejoindre le FLN à l’extérieur. Désigné membre du
CNRA (1959 – 1962), il occupe le poste d’adjoint du chef d’état-major général, depuis la création de cet organe au début de l’année 1960. Quelques mois avant le cessez-le-feu, le GPRA lui donne la mission de recréer la nouvelle zone autonome d’Alger pour s’opposer à l’OAS. Cette mission accomplie, il décide, quelques mois après, de quitter l’ALN et la vie
politique. Il est l’auteur de deux récits de guerre : On nous appelait Fellaghas )1976 et Alger ne brûla pas (1980)., Université Abderrahmane MIRA Bejaia, Date: le dimanche 11 décembre 2022

58:45
Conférence animée par : Rabah ZERARI, dit commandant Azzedine

Conférence animée par : Rabah ZERARI, dit commandant Azzedine

Thème: « Du Commando Ali Khodja à la zone autonome d’Alger : un engagement pour la patrie ».
Dans le cadre de la commémoration du soixante deuxième anniversaire des évènements du 11 décembre 1960, le laboratoire patrimoine, communication et mutations sociales organise une journée d’études intitulée « Du Commando Ali Khodja à la zone autonome d’Alger : un engagement pour la patrie ». Cette rencontre scientifique sera organisée en collaboration avec la faculté des sciences humaines et sociales, le département d’histoire et archéologie et le club scientifique d’histoire. En plus de l’hommage qui sera rendu par l’Université de Béjaia au commandant Azzedine comme signe de reconnaissance à son apport à la Guerre de libération nationale, cette journée commémorative sera l’occasion pour connaître quelques séquences de la vie de cet ancien officier de l’ALN entre 1955 et 1962. Né en 1934 à Béjaia, Zerari Rabah dit commandant Azzedine rejoint le maquis de l’Algérois (zone IV) en 1955. Arrêté en juillet 1956, après une blessure grave, il s’évade de la prison de Tablat en octobre de la même année. Désigné chef du « commando Ali Khodja », il affronte notamment les commandos noirs du général Bollardière et le 3e RPC du général Bigeard. Arrêté une deuxième fois, le 17 novembre 1958, il donne l’impression d’accepter « la paix des braves ». Il revient au maquis quelques mois après et part en Tunisie rejoindre le FLN à l’extérieur. Désigné membre du
CNRA (1959 – 1962), il occupe le poste d’adjoint du chef d’état-major général, depuis la création de cet organe au début de l’année 1960. Quelques mois avant le cessez-le-feu, le GPRA lui donne la mission de recréer la nouvelle zone autonome d’Alger pour s’opposer à l’OAS. Cette mission accomplie, il décide, quelques mois après, de quitter l’ALN et la vie
politique. Il est l’auteur de deux récits de guerre : On nous appelait Fellaghas )1976 et Alger ne brûla pas (1980)., Université Abderrahmane MIRA Bejaia, Date: le dimanche 11 décembre 2022

  • Page 1 of 2
  • 1
  • 2
  • >